Mauritanie: des opposants libérés après les émeutes post-électorales

Par , publié le , Modifié le .

International

En Mauritanie, le gouvernement a commencé à libérer les responsables et militants de l’opposition arrêtés durant les échauffourées avec la gendarmerie et la police anti-émeutes les 23 et 24 juin derniers. Les militants de l’opposition étaient descendus dans la rue à Nouakchott et dans les grandes villes du pays peu après l’annonce par la Ceni des résultats provisoires qui donnaient l’ancien chef d’état-major des armées vainqueur de la présidentielle dès le premier tour. Un résultat qualifié de hold-up électoral par les 4 candidats de l’opposition. Parmi les centaines de militants arrêtés, certains ont retrouvé leurs familles ce mercredi soir après 12 jours d’incarcération dans les commissariats de police.

O commentaire

Laisser un commentaire