Pretoria revient sur la décision d’extrader l’ex-ministre M. Chang vers Maputo

Par , publié le , Modifié le .

International

Manuel Chang, l’ex-ministre mozambicain des Finances actuellement détenu en Afrique du Sud, ne sera pas extradé vers Maputo. Le nouveau ministre sud-africain de la Justice a décidé d’annuler une décision pourtant prise le 21 mai dernier par son prédécesseur, et qui avait provoqué la colère des Etats-Unis qui réclament eux aussi l’extradition de Manuel Chang. Ce dernier est accusé d’avoir touché des pots-de-vin pour un montant de douze millions de dollars dans l’affaire dite des «dettes cachées du Mozambique», un vaste réseau d’emprunts contractés illégalement par l’Etat pour un montant de deux milliards de dollars.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)