Coronavirus : Edouard Philippe demande aux Français de ne pas se rendre aux obsèques de leurs proches

Par , publié le .

People

Edouard Philippe s'est montré ferme : les déplacements doivent être limités au maximum. Tandis que les Français sont désormais priés de rester en confinement durant les quinze prochains jours, le Premier ministre a répondu aux questions des citoyens mardi 17 mars au JT de 20h sur France 2, depuis Matignon. Et il a de nouveau affirmé les mesures édictées par Emmanuel Macron la veille, et appelé les citoyens à rester chez eux, sauf exceptions, qui doivent cependant être justifiées par une attestation de dérogation faite sur l'honneur.

Parmi ces cas exceptionnels, aller faire ses courses, sortir promener son chien, à condition d'être seul, aller travailler si le télétravail est impossible, ou pour raison de santé. Et c'est d'un ton grave que Edouard Philippe a répondu à un citoyen qui demandait s'il était possible en ces circonstances de se rendre à un enterrement. « Ce que je vais dire est terrible à entendre, mais je me dois d'être à la hauteur des fonctions que j'occupe et donc je vais répondre non. Nous devons limiter au maximum les déplacements et même dans cette circonstance, nous ne devons pas déroger à la règle qui a été fixée », a ainsi précisé le Premier ministre.

« Confinement » : un mot jugé « trop anxiogène » par Emmanuel Macron

Une réponse sans détour de la part d'Edouard Philippe face à l'urgence que représente le coronavirus. Si dans son discours aux Français lundi 16 mars Emmanuel Macron n'a pas utilisé le mot « confinement », jugé « trop anxiogène », c'est bien de cela qu'il s'agit. Et de nouvelles mesures ont également été prises en ce qui concerne les enterrements. Ainsi, le Haut conseil de la santé publique recommande désormais lorsqu'il s'agit d'un décès lié au coronavirus, que les corps soient placés dans des housses mortuaires étanches et hermétiquement fermées puis transférés en chambre mortuaire. Les corps doivent ensuite être déposés dans un cercueil simple, qui doit être fermé définitivement, « sans délai », relaye BFMTV. Aucun soin de conservation ne peut être réalisé sur les défunts.

Ne ratez aucun article de Closermag.fr en recevant directement une alerte via Messenger

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)