Elizabeth II organise une réunion en urgence avec son fils le prince Andrew

Par , publié le .

People

Pour la reine Elizabeth II, l'heure de la rentrée a aussi sonné. Après avoir passé ses traditionnelles vacances d'été à Balmoral, la résidence écossaise qu'elle a rejointe après son confinement au château de Windsor, Sa Majesté a repris ses engagements. Mais ses congés estivaux ont une nouvelle fois été entachés par le scandale qui entoure le prince Andrew. Au mois de juillet dernier, le FBI a retrouvé Ghislaine Maxwell, l'ex-compagne du milliardaire Jeffrey Epstein qui aurait joué le rôle de rabatteuse pour son réseau de pédocriminalité auquel aurait participé le fils de la reine. Dans la foulée de son arrestation, le prince Andrew a été accusé par les procureurs américains de ne pas vouloir aider le FBI dans son enquête. Au courant de ce scandale, Elizabeth II a convoqué son fils en urgence en Ecosse. « La reine et Andrew auront beaucoup de choses à discuter. Tant de choses sont sorties au cours de l'été », a expliqué une source bien informée au Sun.

« La reine veut être tenue informée et elle ne sera de retour à Windsor que début octobre », a-t-elle continué. Avant de rentrer au château londonien, Elizabeth II compte donc s'entretenir avec son fils sur l'affaire dans laquelle il est impliqué, pour laquelle il s'est retiré de la vie publique il y a quelques mois. Après l'arrestation de Ghislaine Maxwell, le père des princesses Eugenie et Beatrice a été contacté par le FBI pour être interrogé. Selon les autorités américaines, le duc d'York refuse de les aider dans l'enquête qui vise Jeffrey Epstein. Depuis des mois, et le suicide du milliardaire, il a plusieurs fois été accusé de ne pas être coopératif dans ce scandale. Le ministère américain de la Justice a officiellement demandé la remise du prince Andrew pour témoigner dans une demande adressée au ministère de l'Intérieur en avril. La demande d'assistance juridique mutuelle a été remise au palais de Buckingham.

Le prince Andrew, enfoncé par un témoignage

Si elle est approuvée, elle pourrait signifier que le membre de la famille royal sera obligé de se rendre devant un tribunal britannique pour témoigner sous serment. Après son interview catastrophique accordée à la BBC, le duc d'York tente désormais de se faire discret. Mais la récente arrestation de Ghislaine Maxwell, ainsi qu'un nouveau témoignage dans cette affaire, ne va sûrement pas arranger son cas. The Sun a recueilli le témoignage de Shukri Walker, qui assure avoir vu le prince Andrew plusieurs années auparavant en compagnie de Jeffrey Epstein dans une boîte de nuit, où se trouvait également Virginia Giuffre. « Je me souviens de lui dansant et bavardant avec la jeune fille », a ainsi assuré la témoin, qui a reconnu le prince Andrew pour lui avoir involontairement marché sur le pied durant cette soirée. « Il a souri et il a dit : 'Pas de problème' », a-t-elle ainsi précisé. Un témoignage qui ne va pas aider le prince Andrew, qui a toujours soutenu que ce fameux soir du 18 mars 2001, il n'était pas avec Virginia Giuffre mais avec sa fille, la princesse Beatrice.

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)