Eric Dupond-Moretti : pourquoi Patrick Balkany l’a rendu « fou de rage » durant le procès

Par , publié le , Modifié le .

People

Cette semaine s’est tenu au tribunal de Paris le procès de Patrick Balkany. Le maire de Levallois-Péret était notamment jugé pour fraude fiscale, blanchiment de fraude fiscale et corruption active, et a pu compter sur la défense de Maître Eric Dupond-Moretti. Mais alors que ce dernier débutait sa plaidoirie, son client n’a pas hésité à le couper, chagriné d’être vieilli d’un an… Au micro de France Info, l’avocat a révélé avoir été « fou de rage » par l’attitude de son client, qui a sabordé sa défense.

« Ne me vieillissez pas Maître, j’ai 70 ans » a ainsi rétorqué Patrick Balkany, alors que Maître Dupond-Moretti venait quelques instants plus tôt de le vieillir d’une année. « J’étais fou de rage » confesse l’avocat à l’antenne de France Info ce vendredi 17 mai : « Je suis vraiment fâché parce que c’est moi qui avais la parole à ce moment-là, et il me corrige là-dessus, et ça atténue évidemment la portée de mon propos«  a-t-il expliqué.

« Cette réaction s’inscrit dans ce qu’il est »

Eric Dupond-Moretti a tenu à indiquer que Patrick Balkany était avant tout un homme bien : « Il a retrouvé sa femme inanimée, il pensait qu’elle était morte. Il y a quarante ans qu’ils sont mariés. Après, il a une espèce de posture (…) Je le connais suffisamment pour voir que cette réaction-là s’inscrit dans ce qu’il est. L’éclairage judiciaire ne transcende pas les hommes » a-t-il ajouté.

O commentaire

Laisser un commentaire