Harry et Meghan: leur étonnante solution pour payer leurs frais de sécurité au Canada

Par , publié le .

People

Au grand désarroi de la Couronne et des sujets de sa Majesté, Meghan et Harry ont décidé de quitter la famille royale. Une décision qui devraient les priver de certains privilèges et avantages, que le jeune couple essaie pourtant de conserver à tout prix…

C'est le 8 janvier dernier que le psychodrame qui montait en puissance autour de Meghan et Harry depuis leur voyage en Afrique a connu son climax. Le jeune couple a en effet annoncé sur les réseaux sociaux et dans le plus parfait mépris du protocoleleur retrait des obligations royales. Une annonce qui a totalement déstabilisée la reine et l'a conduite à mener en urgence des négociations avec les parents d'Archie afin que leur départ se fasse dans les règles.

Les experts sont divisés quant aux résultats de cette négociation; certains estiment qu'Harry et Meghan s'en sortent bien, tandis que d'autres font valoir que la reine a choisi la ligne dure du Megxit, allant jusqu'à exiger le remboursement aux contribuables des 2,4 millions de livres sterling dépensés par le couple pour la rénovation de Frogmore Cottage. Si les Sussex ont d'ores et déjà accepté de régler la note, il reste d'autres questions financières en suspens qui commencent à tarauder, cette fois, les contribuables canadiens. Car si le Premier ministre Justin Trudeau s'est avancé, proposant de prendre en charge la sécurité du couple royal – qui ne l'est plus mais le reste aux yeux du monde entier -, il a fortement mécontenté nombre de ses concitoyens. Une pétition circule d'ailleurs dans le pays et s'élève contre cette onéreuse initiative.

Quelles solutions pour rembourser les contribuables canadiens ?

Harry et Meghan pensent avoir trouvé une solution pour résoudre ce problème de taille. Si vous les imaginez piochant dans le livret A de Baby Archie pour ce faire, vous vous trompez. C'est dans les poches du prince Charles que le jeune couple – qui rêve donc d'indépendance – envisage de trouver l'argent. Le fils de la reine s'est en effet engagé à les soutenir pendant le temps de leur installation au Canada. Ce serait donc l'argent du Duché de Cornouailles qui servirait dans un premier temps à rembourser les contribuables canadiens. Ingénieux. Mais pas suffisant, car selon les rumeurs la protection H24 du couple et de leur bambin coûterait la bagatelle de deux millions de dollars canadiens (près de 1,4 million d'euros) aux contribuables. Le frère de William et sa compagne envisagent donc selon le journal The Telegraph d'autres solutions, comme celle mise en place par l'ancien premier ministre Tony Blair « des engagements commerciaux privés » sans lien avec la famille royale. Pas comme le cousin Peter Phillips donc. Une chose est sûre, Harry et Meghan ne sont pas près de disparaître des radars…

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)