Harry et William « profondément mécontents » : cette terrible rumeur, en pleine crise, qui ne passe pas

Par , publié le .

People

La décision choc de Meghan Markle et du prince Harry, publiée mercredi 8 janvier, n'en finit plus de faire couler de l'encre. Le couple a annoncé son intention de couper le cordon avec la famille royale, prendre son indépendance financière et vivre une partie de l'année en Amérique du nord. Le communiqué est d'autant plus surprenant que ni Elizabeth II ni les autres membres de la couronne n'ont été mis au courant d'une telle annonce au préalable.

Ce lundi 13 janvier, les journaux britanniques titrent sur le rendez-vous prévu ce jour entre la reine, son fils le prince Charles et ses deux petits-fils William et Harry, afin de trouver une solution qui mettrait tout le monde d'accord. Meghan Markle, repartie au Canada pour s'occuper de son petit Archie, pourrait suivre la discussion par téléphone. La presse relate chaque rebondissement de l'affaire, nommée cyniquement « Megxit ». L'une des informations rapportées est que le prince Harry et son épouse, malheureux, ne trouvant pas sa place au sein de la famille royale, s'y sentiraient « complètement indésirables« .

William et Harry « profondément mécontents »

La journaliste Rebecca English du Daily Mail a partagé un communiqué commun des deux frères qui contredit formellement cette affirmation. « Malgré des démentis sans équivoque, une fausse histoire circule aujourd'hui dans un journal britannique, spéculant sur la relation entre le duc de Sussex et le duc de Cambridge. Pour les frères, pour qui la santé mentale revêt tant d'importance, l'utilisation d'un langage aussi explosif est offensante et potentiellement nocive« , peut-on lire.

Puis la journaliste britannique d'ajouter : « De mes informations obtenues ce matin, il ressort clairement que les deux frères sont vraiment profondément mécontents par les insinuations selon lesquelles Harry se sentirait poussé hors de la famille royale par William. » C'est dit.

Ne ratez aucun article de Closermag.fr en recevant directement une alerte via Messenger

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)