Juan Carlos exilé : le père du roi Felipe peut-il écoper d'une peine de prison ?

Par , publié le .

People

L'ancien roi d'Espagne, Juan Carlos, a choisi l'exil. Le 3 août 2020, il a annoncé son départ de l'Espagne, à cause des soupçons de corruption qui pèsent sur lui et qui commencent à avoir des répercussions sur son fils, le roi Felipe. Après des jours à se demander qu'elle serait la première destination de l'ancien souverain âgé de 92 ans, il aurait été aperçu à Abu Dhabi et il séjournerait dans un palace 5 étoiles. Mais son départ pourrait être remis en question si un juge espagnol demandait son extradition. Selon l'historien Benoît Pellistrandi, les faits qui sont reprochés à Juan Carlos datant d'avant son abdication, le 18 juin 2014, ne peuvent pas être jugés. En effet, il est protégé par son immunité constitutionnelle. Ainsi, c'est la fraude fiscale qui est retenue contre lui et non les questions de détournement de fonds.

« Il ne part pas en exil et a bien dit qu'il se tenait à la disposition de la justice« , a commenté l'historien dans les colonnes du Figaro. Il ne veut en aucun cas donner l'impression de fuir la justice. Il espère juste qu'en prenant ses distances avec l'Espagne, il ne continuera pas à faire de l'ombre à son fils. Mais malgré tout, Juan Carlos pourrait être poursuivi par la justice espagnole et faire l'objet d'un procès. Il pourrait alors écoper d'une forte d'amende et d'une peine de prison, « qu'on imagine difficilement en raison de son âge« . Mais Benoît Pellistrandi ne croit pas du tout dans les chances qu'un procès puisse aboutir. « Le risque de déstabilisation institutionnelle de l'Espagne serait trop élevé. »

Juan Carlos profite des premiers jours loin de l'Espagne

En attendant, c'est donc dans la plus grande zénitude que Juan Carlos profite de ses premiers jours loin de son pays. Alors qu'il est parti sans sa femme, Sofia, qui n'a pas souhaité le suivre, il semble passer tout son temps dans l'hôtel de luxe dans lequel il a trouvé refuge et dont les prix des chambres varient entre 1 000 à 10 000 euros la nuit.

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

31 commentaires

Laisser un commentaire