L’ADN a parlé selon Europe 1 : l’homme arrêté n’est pas Xavier Dupont de Ligonnès

Par , publié le , Modifié le .

People

Tout ça, pour ça. Le Parisien annonçait vendredi 11 octobre que les forces de l’ordre écossaises affirmaient avoir arrêté Xavier Dupont de Ligonnès à Glasgow. De nombreuses interrogations et des tests ADN plus tard, Europe 1 dévoile que ces tests sont négatifs et que l’homme arrêté n’est pas l’homme soupçonné d’avoir tué sa femme et ses quatre enfants.

« L’homme arrêté vendredi à Glasgow n’est pas Xavier Dupont de Ligonnès, le test ADN fait par les Ecossais est négatif. Les vérifications par les enquêteurs français vont se poursuivre« , affirment nos confrères. Guillaume Biet, journaliste au service police-justice d’Europe 1 ajoutait : « L’homme arrêté hier soir à Glasgow n’est pas Xavier Dupont de Ligonnès, selon le résultat du test ADN pratiqué par les Ecossais. Sa comparaison d’empreintes digitales était partielle et a pu donner un faux résultat positif. (Source proche de l’enquête). »

Dès le début l’un des voisins de l’homme dont Xavier Dupont de Ligonnès aurait pris l’identité a affirmé que c’était impossible que ce soit lui : « Même s’il a pris X années de plus, il n’a rien à voir avec cette tronche là ! C’est un homme qui est grand, visage rond, rien à voir ! (…) Même avec de la chirurgie esthétique, c’est pas possible. (…) Pendant la perquisition, je suis monté pour essayer de voir un policier, pour leur dire qu’ils étaient en train de se planter lamentablement. …a fait 30 ans que je le connais ce mec là, c’était un ami. J’ai été à son mariage en Ecosse. Je leur dis : ‘Mais arrêtez, vous faites une boulette monstrueuse’.« 

O commentaire

Laisser un commentaire