Lilian Thuram : Pierre Ménès dénonce le racisme anti-blanc, la Toile s’en mêle

Par , publié le , Modifié le .

People

Après Lilian Thuram, qui avait été accusé de racisme anti-Blanc, c’est au tour de Pierre Ménès de déraper. Sur CNews, le consultant sportif a poussé un coup de gueule contre cette forme de racisme déplorée, samedi 7 septembre. Des déclarations qui ont fait réagir la Toile.

Dans les colonnes de Corriere dello sport, Lilian Thuram voulait prendre position contre le racisme, qui gangrène encore les matchs de football. « Il est nécessaire d’avoir le courage de dire que les Blancs pensent être supérieurs et qu’ils croient l’être », estimait l’ex-footballeur. Révoltée, la LICRA avait déploré les propos de Lilian Thuram, en l’accusant de racisme anti-Blanc. Invité sur les ondes de RTL, le 5 septembre dernier, l’ex-joueur s’était expliqué.

Si Hugo Lloris avait préféré ne pas envenimer le débat au micro d’Europe 1, Pierre Ménès a fait part de son avis au sujet de cette polémique. Sur le plateau de CNews, samedi 7 septembre, le consultant sportif a déploré le racisme anti-Blanc. « Le vrai problème en France dans le foot, c’est le racisme anti-Blanc. Dans les matchs en région parisienne, il n’y a presque aucun Blanc sur le terrain », déplore Pierre Ménès. « Par exemple, j’ai essayé de mettre mon fils au foot. Au bout de deux fois, il a dû arrêter car il était discriminé », ajoute-t-il.

Les internautes mitigés

Il n’en fallait pas plus pour que la Toile monte au créneau. Ce dimanche 8 septembre, au lendemain de ses déclarations, Pierre Ménès se retrouve en top tendances de Twitter. « Là Pierre Ménès il a mis les cris de singes au même niveau que son fils (nul à ch***) à qui on fait pas la passe ? INCROYABLE », « les discriminations raciales vécues par les Noirs et les Arabes en France : à l’emploi, au logement, par la police. Le racisme anti-Blanc en France : on te parle pas dans les vestiaires », « le vrai racisme c’est de considérer que votre fils doit être privilégié juste parce qu’il est blanc et tout en sachant qu’il est moins qualifié #WhitePrivilege », peut-on ainsi lire. Toutefois, une poignée d’anonymes a affirmé son soutien à Pierre Ménès. « Soutien total à qui ose dire la vérité », écrit notamment un Twittos.

O commentaire

Laisser un commentaire