Maître Gims dévoile une photo de son enfance (et de ses yeux)

Par , publié le , Modifié le .

People

Maître Gims (qui s’appelle désormais uniquement «Gims») a levé un peu du mystère qui le caractérise en publiant un cliché de son enfance sur Instagram. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il était trop mignon!

Alors que ses paires de lunettes de soleil sont devenues une marque de fabrique, Gims s’évertue à se justifier sur la question. «Honnêtement, sans lunettes, ce n’est pas intéressant, expliquait-il à Charts in France. On n’a pas à savoir ce que je pense. Je vais dire des choses et c’est ce que je dis qui est important. Les gens veulent voir le Maître Gims qu’ils connaissent, avec ses lunettes. Sans les lunettes, je pense qu’on perd quelque chose.» Or il y a un an, Maître Gims a fait ce que tout le monde (ou presque) attendait de lui: il a ôté ses légendaires lunettes de soleil. Pour ceux qui ne se rappellent pas de son regard, c’est par ici.

«De zéro à 100, Kinshasa Paris Centre»

Puis il y a pris goût, puisque fin 2018, il récidivait (et tombait le haut, en bonus). Méconnaissable, Gims s’amusait en se défiant lui-même de reprendre le sport. Loin des photos promo ou de ses biscoteaux, c’est un souvenir très personnel qu’a partagé Gims sur son compte Instagram ce vendredi 24 mai. Le rappeur a publié une photo de son enfance. Assis sur le siège d’un métro, Gims y est expressif.

S’il ignorait à l’époque tout de sa future carrière de star, Maitre Gims semble vouloir défier le destin. D’ailleurs en légende, il explique«De zéro a cent, ou le rêve africain…», en précisant en hashtag «Kinshasa » et «Paris Centre». Likée plus de 36 500 fois, la photo a beaucoup plus à ses followers, qui se demandent où il se trouve. Certains ont d’ailleurs reconnu le frère de Gims, également rappeur, en le taggant. «Dadju en veste derrière déjà un gentleman 2.0».

 

View this post on Instagram

 

De zéro a cent, ou le rêve africain… #kinshasað……¨ð……© #Pariscentre ð……«ð……·

A post shared by G I M S (@gims) on

O commentaire

Laisser un commentaire