Megan Rapinoe : Opposée à Donald Trump, elle refuse toujours de se rendre à la Maison Blanche

Par , publié le , Modifié le .

People

Ce mardi 9 juillet au cours d’un entretien accordé à CNN, Megan Rapinoe a confirmé qu’elle ne se rendrait pas à la Maison Blanche malgré une invitation de Donald Trump. La championne du monde refuse de laisser le président américain profiter de la popularité de la team USA.

Les relations entre Megan Rapinoe et Donald Trump ne sont pas prêtes de s’apaiser. Au cours du Mondial de football féminin, la joueuse américaine – qui revendique son homosexualité et qui est farouchement opposée à la politique de Donald Trump – avait fait parler d’elle en annonçant qu’elle ne se rendrait pas à la Maison Blanche si jamais elle remportait le titre. Piqué au vif, Donald Trump lui avait répondu sur les réseaux sociaux : « Désormais j’invite l’équipe, qu’elle gagne ou qu’elle perde. Megan (Rapinoe) ne devrait jamais manquer de respect à notre pays, à la Maison Blanche et à notre drapeau, surtout depuis que tant de choses ont été faites pour elle et l’équipe. Soyez fières du drapeau que vous portez. Les USA sont bons! » avait écrit le président américain. Sacrée championne du monde le 7 juillet dernier, Megan Rapinoe ne semble toutefois toujours pas décidée à visiter la Maison Blanche.

Son tacle adressé à Donald Trump

Ce mardi 9 juillet au cours d’une interview accordée à CNN, la joueuse américaine a réaffirmé le fait qu’elle ne se rendrait pas à la Maison Blanche si une invitation était lancée par le président américain : « Je n’irais pas et je crois que toutes les membres de l’équipe à qui j’ai parlé explicitement de cela n’iront pas » a déclaré Megan Rapinoe à CNN. Selon l’attaquante américaine, cette rencontre ne serait qu’ »une opportunité pour l’administration » Trump d’ »exhiber » son équipe. Dans la foulée, la meilleure joueuse et buteuse du Mondial 2019 a écorné une fois de plus la politique du président américain : « Je pense que je dirais que votre message exclut des gens. Vous m’excluez. Vous excluez les gens qui me ressemblent » a-t-elle asséné, « Je pense que vous vous référez à une ère qui n’était pas géniale pour tout le monde », a-t-elle ajouté en référence au slogan de campagne de Donald Trump « Make America Great Again ». Donald Trump devrait apprécier…

Avec Non Stop People

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)