Patrick Balkany: ce qui l'a conduit d'urgence à l'hôpital

Par , publié le .

People

Souffrant, Patrick Balkany a été hospitalisé en urgence le 12 décembre. Isabelle Balkany donne de ses nouvelles au lendemain de cette prise en charge par le corps médical. Et le maire de Levallois-Perret semble avoir évité le pire.

Ce 12 décembre, Patrick Balkany a été hospitalisé d'urgence, révélaient nos confrères de BFMTV. L'homme politique, qui purge sa peine entre les murs de la prison de la Santé, a été emmené le matin. L'administration pénitentiaire en a averti son épouse Isabelle Balkany. Cette décision a été prise en raison de vives douleurs dorsales dont souffrait son mari. Une nouvelle qui n'a pu surprendre celle qui partage sa vie depuis 43 ans. « Mon mari souffre de douleurs épouvantables au dos depuis plusieurs mois, a indiqué la première adjointe à la mairie de Levallois-Perret, au micro de BFMTV. Tout ça montre l'acharnement contre un homme de son âge qui a ses pathologies. »

Au lendemain de cette prise en charge par le corps médical, Isabelle Balkany donne des nouvelles de son mari. Sur Twitter, ellea remercié la vigilance dont ont fait preuve les équipes pénitentiaires : « Merci du fond du c…ur à l'Administration pénitentiaire de La Santé pour sa réactivité et aux Pompiers pour leur compétence qui ont fait hospitaliser Patrick d'urgence pour ce qui est une grave occlusion intestinale… Notre reconnaissance à jamais ! », a-t-elle révélé.

« Le justice est sévère »

Cette hospitalisation arrive au lendemain d'une étape importante pour Patrick Balkany. Le 11 décembre, Patrick et Isabelle Balkany comparaissaient devant la Cour d'appel au sujet de leur condamnation pour fraude fiscale. Patrick Balkany y était alors apparu amaigri. La cour a rejeté la demande de mise en liberté de l'ancien maire de Levallois-Perret. Une nouvelle à laquelle Laurence Bourdet-Mathis, adjointe à la mairie de la ville des Hauts-de-Seine, a réagi en direct sur BFM TV. « La justice est très sévère. Pour le moment, l'appel n'a pas eu lieu et c'est un justiciable comme n'importe qui. […]J e rappelle quand même que la condamnation est une fraude fiscale,ce n'est en aucune façon de l'argent public, il n'y a pas eu de corruption, ni de prise illégale d'intérêt », a-t-elle déclaré.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)