R. Kelly poursuivi pour agressions sexuelles : son dossier devient très chargé avec 11 inculpations supplémentaires

Par , publié le , Modifié le .

People

Déjà condamné à plusieurs reprises pour agressions sexuelles, R. Kelly est de nouveau visé par plusieurs plaintes pour crimes sexuels. Jeudi 30 mai, les procureurs de Chicago ont en effet retenu de nouveaux chefs d’accusation contre le chanteur américain pour agression sexuelle criminelle aggravée et abus sexuel criminel aggravé sur mineures. Des chefs d’inculpation qui sont pour certains passibles d’une peine de prison de 30 ans.

Ces accusations sont liées à des agressions sur une victime dont l’identité n’a pas été dévoilée, et qui remontent à 2010. La jeune victime était âgée de 13 à 16 ans au moment des diverses agressions commises par R. Kelly. Selon l’avocat du chanteur, Steve Greenberg, ces nouveaux chefs d’accusation, au nombre de 11 selon la presse américaine, ne constituent pas une nouvelle affaire. R. Kelly « a été ré-inculpé dans une affaire déjà existante, avec la même victime présumée et à la même époque (il y a une décennie) », a tweeté Steve Greenberg, concluant que cela « ne changeait rien ».

Le 26 avril 2019, R. Kelly a été condamné par défaut, après avoir ignoré les convocations successives du tribunal, pour dix chefs d’accusation d’abus sexuels avec circonstances aggravantes pour des faits qui se seraient produits entre 1998 et 2010.

 

O commentaire

Laisser un commentaire