« Rongé par la culpabilité », le prince Harry regrette d'être loin des Windsor en pleine pandémie

Par , publié le .

People

Le duc de Sussex s'adapterait difficilement à sa nouvelle vie à Los Angeles, révèlent les auteurs Andy Tillett et Dylan Howard dans leur livre Royals At War, à paraître le 30 juin. Il se sentirait également coupable d'être éloigné des Windsor en pleine pandémie de coronavirus.

« Harry était excité à l'idée de déménager, mais secrètement, il est devenu torturé » par sa décision : c'est ce qu'une source anonyme a confié aux auteurs d'un nouveau livre sur la famille royale britannique, cité par le Sun le dimanche 28 juin. Alors que le prince Harry et Meghan Markle ont définitivement emménagé à Los Angeles fin mars, le duc de Sussex ne serait plus aussi enthousiaste à l'idée de vivre au sein de la cité américaine. C'est du moins ce que révèlent les auteurs Andy Tillett et Dylan Howard dans leur livre Royals At War : The Inside Story of Harry and Meghan's Shocking Split With the House of Windsor (traduisez, La famille royale en guerre : au c…ur de la rupture choquante entre Harry et Meghan et la maison Windsor), à paraître le mercredi 30 juin.

Mi-mai, une source proche du prince Harry confiait déjà à Vanity Fair US que le père d'Archie se sentait un brin « à la dérive » depuis son arrivée aux Etats-Unis. « Il a beaucoup d'amis au sein de la communauté militaire du Royaume-Uni, et bien sûr, ils lui manquent, expliquait alors le témoin anonyme. C'est une période très étrange pour nous tous, mais je pense qu'Harry trouve que sa vie manque de structure en ce moment. » Avant de poursuivre : « Il n'a pas d'amis à LA, contrairement à Meghan, et il n'a pas de travail. Alors, pour l'instant, il est un peu à la dérive. Mais cela ne sera pas toujours le cas, et il le sait. » Pour couronner le tout, le père de famille, confiné à Los Angeles, (…)

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)