VIDEO Cyril Hanouna, en larmes, prend la défense de Christine Kelly, victime de menaces de mort

Par , publié le .

People

Jeudi 12 décembre dans Balance ton post !, Cyril Hanouna a pris la défense de Christine Kelly, victime de menaces de mort à cause de son émission sur CNews avec Eric Zemmour.

Christine Kelly vit une période difficile. La journaliste et ancienne membre du CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel) a accepté de prendre en charge la nouvelle émission de CNews Face à l'info, qui a pour chroniqueur principal Eric Zemmour. Le polémiste, blacklisté de plusieurs chaînes, est arrivé pour rebooster les audiences d'une case qui en manquait cruellement selon les déclarations de Cyril Hanouna hier soir sur le plateau de Balance ton post!. L'animateur et ses chroniqueurs revenaient justement sur ce retour d'Eric Zemmour au premier plan, en la présence notamment de Christine Kelly, victime de nombreuses insultes sur les réseaux sociaux et même de menaces de mort pour avoir accepté de présenter son émission.

« Moi aussi ça m'a beaucoup affecté » assure Cyril Hanouna

Une situation inacceptable pour Cyril Hanouna qui a décidé de prendre la défense de sa chroniqueuse et amie en direct à l'antenne : « Christine a eu un courage incroyable. Elle ne partage pas du tout les idées d'Eric Zemmour. Et je suis bien placé pour le savoir parce que Christine est vraiment une amie très proche. On était encore ensemble hier soir jusqu'à pas d'heure. Je crois que Christine en souffre beaucoup. Je vois ce qui se passe sur les réseaux sociaux. Vous avez beaucoup de menaces. Moi aussi ça m'a beaucoup affecté parce que vous êtes mon amie« , a déclaré l'animateur les larmes aux yeux. Un soutien qui a touché Christine Kelly, qui a souligné l'importance de Cyril Hanouna dans ses choix : « Je suis très émue que vous soyez ému, car vous avez été le premier à m'appeler lorsque j'ai parlé des menaces de mort, et je tiens à vous remercier personnellement. Personne ne le sait, mais vous avez été le premier« , a déclaré la chroniqueuse. Elle a notamment ajouté que le président de la République Emmanuel Macron lui avait envoyé un message de soutien, alors que 70 associations lui ont lancé un appel pour qu'il réagisse.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)