Gestion Covid-19 : Le consensus de façade vole en éclats

Par , publié le .

Politique

Tout vole en éclats. Tout le consensus obtenu au début de la lutte contre le coronavirus est entrain de disparaître peu à peu. Les acteurs politiques qui s'étaient donnés la main pour bouter ce virus hors du Sénégal, ont visiblement repris leurs querelles politiciennes.

L'union sacrée scellée face au coronavirus entre des acteurs du landerneau politique national a été appréciée par tous les Sénégalais.

Et pourtant dès les premiers jours, à sa sortie de l'audience qu'il a eue avec le président de la République, Ousmane Sonko avait lancé les prémices de l'éclatement de ce consensus.

Devant les caméras Ousmane Sonko avait émis des réserves sur la gestion de la pandémie. Il l'avait fait au moment où tous les autres leaders reçus par le Chef de l'Etat avaient donné carte blanche.

Quelques jours après, le leader des Pastef réaffirme sa position de ne pas donner carte blanche à Macky. Il est le seul parlementaire qui a refusé de voter la loi d'habilitation parmi les députés présente à l'hémicycle le jour du vote.

Myopes à la situation, les Sénégalais ne voyaient pas venir ce qui se tramait. Même quand il y a eu l'épisode des marchés du riz et du transport des vivres destinés aux impactés, personne n'a voulu se prononcer au risque d'être accusé d'avoir cassé le consensus.

Et comme le mensonge ne prospère jamais longtemps, des failles ont commencé à monter du nez des la mise en place du comité Force Covid-19. Quelques jours seulement après sa mise en place, des membres de l'opposition dénoncent les perdiems de 3 500 000 F CFA.

La polémique n'est pas encore éteinte et l'un des représentants de l'opposition; l'ancien ministre Habib Sy présente sa démission du comité Force Covid-19. Et le jeune député du Pds, Toussaint Manga confirme le problème des perdiems soulevé au niveau du comité.

Ce mercredi 13 mai 2020, Ousmane Sonko vient encore une fois de confirmer que ce consensus n'existe que de nom. Il foule ainsi du pied toutes les nouvelles décisions prises par le président Macky Sall. Des décisions qu'il trouve inadéquates face à l'ampleur de la pandémie.

Même son de cloche Chez le vice-président du parti Rewmi. Déthié Fall sur sa page Facebook, s'en prend sévèrement à Macky Sall. Le second de Idrissa Seck dans son parti est allé plus loin et déclare à l'endroit du président ?assumez vos responsabilités ou démissionnez de vos fonctions'.

Qu'on ne nous parle plus de consensus dans la gestion du coronavirus au Sénégal. Si les discours enivrant des plus démagogues nous assurent que cela existe, les faits qui sont très têtus montrent bien le contraire. Et c'est même le moment de nous poser la question de savoir ?est-ce que ce consensus a existé un jour .

Mouhamadou Sissoko-Senegal7

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)