Le Crd fait le point sur sa plainte contre Aliou Sall et Frank Timis : l’Apr apporte la réplique

Par , publié le , Modifié le .

Politique

La réponse ne s’est pas fait attendre. Aussitôt après la sortie du Congrès pour la renaissance démocratique (Crd) sur la suite de sa plainte contre Aliou Sall et Frank Timis, l’Apr s’est fendue d’un communiqué pour apporter la réplique.

«Le CRD tente par ce communiqué d’induire l’opinion nationale et nationale en erreur en tentant de leur faire croire que le juge d’instruction ne se montre pas diligent conformément aux dispositions de la loi, en traitant correctement la plainte déposée par le sieur Abdou Mbaye», lit-on dans le document dont Actusen.sn détient copie.

En dénonçant «le refus de fixer la consignation comme l’y oblige l’article» 79 du Code de procédure pénale, le Crd semble ignorer que ce même article «n’impartit aucun délai au juge d’instruction dont on tente de mettre en cause le manque de diligence pour fixer le montant de la consignation. Le montant de cette consignation n’est fixé, selon la pratique depuis toujours observée devant les juridictions nationales, qu’après comparution volontaire de la partie civile, en l’espèce, Abdou Mbaye, pour confirmer sa plainte.

Si cette condition est satisfaite, le juge d’instruction est tenu de fixer le montant de la consignation dans un délai raisonnable. Si défaillance peut y a voir à ce stade actuel de la procédure, elle ne peut résulter que du fait de cette même partie civile».

Toujours dans le communiqué en réponse au Crd, les membres de l’Apr soutiennent que «le communiqué publié est le produit d’une volonté manifeste de manipulation de l’opinion, en tentant laborieusement de discréditer auprès d’elle la justice, à travers une mise en cause du travail du doyen des juges d’instruction du premier du tribunal de grande instance de Dakar».

55 commentaires

Laisser un commentaire