Le dialogue politique sous Macky Sall

Par , publié le , Modifié le .

Politique

Le dialogue national lancé par le Chef de l’Etat est prévu ce mardi 28 mai au Palais. Une date qui est désormais inscrite en lettres d’or dans l’agenda institutionnel de la République. Alors que l’opposition reproche à Macky Sall de ne pas assez échanger avec elle, Rewmi Quotidien revient sur le nombre de concertations nationales initiés sous le régime Apr. Depuis la deuxième alternance politique intervenue en mars 2012, le Président Macky Sall a multiplié les initiatives pour le renforcement des différents cadres de dialogue entre les acteurs politiques. Chronique autour d’un dialogue politique!

Mai 2016

Le président Macky Sall a annoncé un «dialogue national» à partir du 28 mai 2016 et des concertations sur des «questions d’intérêt national» impliquant le pouvoir, les acteurs politiques et la société civile.Ce dialogue national survient deux mois après une vive polémique consécutive à la tenue du référendum constitutionnel du 20 mars. L’un des principaux points de cette consultation populaire visait à réduire immédiatement le mandat présidentiel de sept à cinq ans, conformément à une promesse électorale du président Sall, élu en mars 2012. Le oui l’avait emporté avec plus de 62% des voix. Le 1er décembre 2016, le Président Macky Sall recevait au Palais de la République l’opposition sénégalaise.

Décembre 2017

Le Cadre de Concertation sur le Processus Electoral (CCPE), présidé par l’Ambassadeur Seydou Nourou BA, a été mis sur pied pour procéder à l’évaluation critique approfondie des législatives de 2017, corriger et rectifier tout ce qui devait l’être en perspective de la présidentielle du 24 février 2019. Tous les acteurs ayant participé au cadre de concertation se sont félicités de la tenue de cet événement phare et de ses résultats. Sur les 8 thèmes de discussions, les acteurs ont réussi à construire 3 points d’accords, 5 points de convergences, 2 points de divergences, 5 points de désaccords (la nomination d’une personnalité consensuelle pour organiser les élections, le mode de scrutin aux locales, l’instauration du bulletin unique, le parrainage et les précisions relatives au mandat présidentiel) et 7 recommandations (la mise en place d’une commission technique sur l’utilisation du bulletin unique, mais également les modalités de mécanismes de financement des partis politiques tout en tenant compte de la nécessité de rationaliser les partis politiques et les candidatures). Et, en réalité, les points de convergences constituent des points d’accord sur le principe entre les acteurs qui n’ont divergé que sur leurs modalités d’application.

5 Mars 2019

A la suite de la proclamation officielle des résultats définitifs de l’élection présidentielle du 24 février 2019, la première déclaration du Président Macky Sall, au Palais de la République, a porté sur un appel au dialogue: «Je tends la main à toutes et à tous, pour engager un dialogue ouvert et constructif, dans l’intérêt supérieur de la Nation. Je ferai des propositions dans ce sens, après ma prestation de serment le 2 avril 2019. Je convie à ce dialogue républicain toutes les forces vives de la Nation, sans exclusive ; dialogue auquel mes prédécesseurs, les Présidents Abdou Diouf et Abdoulaye Wade pourraient apporter leur contribution ».

2 avril 2019

A l’occasion de son investiture pour un nouveau mandat de cinq ans, le 02 avril dernier à Diamniadio, après sa réélection avec une brillante victoire, le Président Macky Sall a réitéré sa volonté et sa disposition à être le Président de toutes les Sénégalaises et de tous les Sénégalais. Prêtant serment devant le Conseil constitutionnel pour pouvoir exercer légalement son nouveau mandat, le Président Macky Sall est encore préoccupé par un élan rassembleur des grands ensembles au service du Sénégal et des Sénégalais. «En vertu du serment que je viens de prêter, je renouvelle, par conséquent, mon appel au dialogue sans exclusive», dira-t-il.

Les 3 et 4 Avril 2019

Respectivement dans son adresse à la Nation comme à la célébration de la fête de l’indépendance, le Président Macky Sall manifeste encore son voeu de rassembler et de se concerter avec les femmes et les hommes convaincus du commun vouloir de vie commune.

7 avril 2019

Après la formation du premier Gouvernement du quinquennat, le Président Macky Sall réaffirme son engagement pour la tenue du dialogue national le 28 mai 2019.A cette occasion, les travaux préparatoires entamés avec la composante politique, portaient sur la définition des termes de référence (TDR), le choix d’une personnalité neutre pour mener les concertations qui devraient déboucher sur un consensus politique.

Auparavant, le 19 mars 2013, le Chef de l’Etat procédait au lancement de l’Acte III de la décentralisation. La cérémonie a vu la participation des différents élus locaux et des autorités déconcentrées.Dans le même temps, du mois d’avril au mois de mai 2013, le Chef de l’Etat avait initié plusieurs rencontres avec les différents segments de la société (élus locaux, société civile, patronat, partis politiques, syndicats, etc.) sur l’acte III de la décentralisation.

12 juin 2018

Le 12 juillet 2018 a été marqué par la concertation nationale sur le pétrole et le gaz. Conscient des enjeux des découvertes du pétrole et du gaz et soucieux des opportunités que recèlent ces ressources nationales qui appartiennent au Peuple sénégalais, le Président de la République, Macky Sall, avait organisé et présidé la Concertation nationale sur la question, le 12 juillet 2018. Cette démarche inclusive a été saluée par tous les participants qui ont dit leurs attentes: «prendre des mesures conservatoires visant à préserver la Nation de toutes les externalités négatives liées au développement de l’industrie pétrolière et garantir une gestion transparente, inclusive et durable de nos ressources».

AUTRES DATES DE LA CONCERTATION

91 commentaires

Laisser un commentaire