Ressemblance dans les grâces de Khalifa Sall et Karim Wade : comme les deux «K»

Par , publié le , Modifié le .

Politique

Khalifa Ababacar Sall et ses co-détenus, Mbaye Touré et Yaya Bodian, jugés et condamnés de plusieurs délits dans l’affaire de la caisse d’avance de la ville de Dakar, ont finalement obtenu une grâce présidentielle. Laquelle si on en croit le journal SourceA dans sa parution de ce lundi a le même dénominateur commun que celle accordée à Karim.

Et pour expliquer ses propos, votre journal estime que si depuis le 24 juin 2016, seul Macky Sall, les Wade et Dieu sont dans le secret de la libération-exil de Wade fils, surnommé ministre «du Ciel et de la Terre», la grâce accordée contre son gré à l’ex-maire de Dakar, est partie pour cristalliser une grosse controverse.

Car poursuit le canard de Castor Bourguiba, «l’avocat du député-maire déchu a déclaré, hier que Khalifa Sall n’a jamais mandaté qui que ce soit pour quémander une quelconque grâce. Là ou Me Khassimou Touré dit avoir pris ses responsabilités et engagé la procédure, après que le Président de la République l’a mis dans le dossier.

O commentaire

Laisser un commentaire