Annulation de la saison 2019-2020 : « d'obscures raisons », selon la Linguère qui tacle la FSF …

Par , publié le .

Sport


Suite à sa dernière assise, le 8 juillet 2020, le comité exécutif de la fédération sénégalaise football (FSF) avait pris la résolution d'annuler tous les championnats en raison du coronavirus. La Linguère rejette cette décision.

La FSF a fait preuve d'incompétence par rapport à sa décision d'annuler les championnats selon les responsables Linguère de Saint-Louis.

« Il existe un doute sérieux quant à la légalité de cette décision, pour de multiples et diverses raisons : elle est entachée d'incompétence, seule la Ligue Sénégalaise de football professionnel était compétente pour statuer, en cours de saison, sur l'organisation des compétitions de L1 et L2, l'homologation des résultats qui en sont issus et les cas non prévus, et non le Comité Exécutif de la FSF », note un communiqué parvenu à Ndarinfo.

Selon la même note « ?cette décision n'est pas justifiée par la situation sanitaire et ne satisfait pas à l'équité sportive ; elle est entachée d'une erreur de droit, en désignant les équipes de L1 les mieux placées au classement de la L1 à la dernière journée de la phase aller du championnat professionnel pour représenter le Sénégal respectivement à la Ligue des Champions et à la Coupe CAF, le Comité Exécutif s'est fondé sur un seul et même motif : ratio insuffisant de matchs disputés pour décider que la promotion à l'échelon supérieur est gelée pour certains clubs et permise pour d'autres ».

La FSF aurait excédé ses limites en prenant une telle décision, selon les dirigeants. « Le Comité Exécutif a excédé ses pouvoirs dans la mesure où le « ratio insuffisant de matchs disputés », seul fait évoquer, n'a pas été précisément et correctement défini, de manière à justifier le gel de toutes les promotions pour ladite saison. La jurisprudence Jeanne d'Arc de 1988 montre qu'au Sénégal, un titre de champion peut être décerné au bout de 12 journées seulement ».

Linguère de Saint-Louis prévoit poursuivre ces revendications jusqu'à satisfaction totale. « Cette conférence de presse signe le début de la lutte légitime que nous sommes requis à conduire jusqu'au rétablissement dans nos droits. Ces droits ont été acquis sur le terrain au prix d'immenses sacrifices consentis par l'ensemble des membres de notre Association sur plusieurs mois et, par conséquent, il est inadmissible de les passer par pertes et profits au décours d'une simple réunion de quelques heures et pour d'obscures raisons », ont signifié à la presse.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)