Bilan du dernier regroupement des « Lions » : Me Augustin Senghor parle d'un sentiment mitigé et conforte Aliou Cissé.

Par , publié le .

Sport


Le président de la fédération sénégalaise de football (fsf), Me Augustin Senghor a tiré le bilan du dernier regroupement des « Lions » interrompu par la covid-19, et l'annulation du second match amical contre la Mauritanie. Malgré la cinglante défaite Sénégalaise 3-1 contre le Maroc, le patron de la Fsf qui s'exprimait sur la Fsf Tv, n'a pas caché sa déception concernant la tournure des événements au stade de Thiès, tout en restant serein pour la suite des évènements.

Le revers subi contre la sélection Marocaine à Rabat n'entame en rien la confiance et le soutien d'Augustin Senghor pour le sélectionneur national, Aliou Cissé et ses collaborateurs.

D'après lui:«Sur le plan strictement sportif, le bilan de ces matches FIFA de la fenêtre d'octobre 2020 nous laisse un sentiment mitigé. D'abord vous le savez nous devions jouer deux matches, comme vous le savez, on a pu en jouer qu'un seul.»Un sentiment mitigé mélangé à une grande appréhension de la part du public Sénégalais un peu frustré par la piètre performance des «Lions » le 9 octobre dernier.

Revenant sur le match disputé en terre Marocaine, Augustin Senghor de poursuivre:«Pour ce qui est du match contre le Maroc qui s'est joué en terre étrangère, je pense que ce qui est important de retenir c'est que le coach a pu faire tourner son effectif et revoir son équipe après plusieurs mois d'interruption (11 mois.) C'était important pour le groupe de se retrouver? Nous ne nous focaliserons pas sur le résultat parce que pour nous l'importance de ces matches amicaux c'est de pouvoir évaluer, voir les correctifs à apporter en vue des rencontres officielles.»
Des propos qui devraient rassurer le coach Cissé fortement décrié pour ses choix et surtout son projet de jeu. L'ancien capitaine des «Lions» a toujours la confiance de Me Augustin Senghor qui se projette déjà sur les prochaines échéances.

Car, renchérit-il :« les coaches vont tirer les enseignements qu'ils souhaitaient avoir par rapport l'état du groupe, son état d'esprit, la forme des uns et des autres. Pour pouvoir bâtir une équipe compétitive en vue des matches du mois de novembre.»Selon ses dires, le seul point noir dans ce dernier regroupement qui aura coûté un peu plus de 200 millions de FCFA à la FSF, c'est de ne pas avoir croisé les «Mourabitounes» à Lat Dior.

«La déception c'est de ne pas avoir joué le match contre la Mauritanie ce qui aurait pu permettre de conforter encore plus les idées des techniciens par rapport à l'approche qu'ils doivent avoir lors des prochaines dates FIFA.»Les joueurs auront juste quelques semaines de répit avant de revenir en sélection pour disputer les 3eet 4ejournées des éliminatoires de la CAN 2021. Le 9 novembre prochain à Thiès, les «Djurtus» de la Guinée Bissau seront les adversaires à battre, à domicile, avant de les jouer chez eux dans la foulée.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)