Quand Neymar promettait de revenir «plus fort la saison prochaine» avec le PSG

Par , publié le , Modifié le .

Football

JOIE - 10 NEYMAR JR (PSG)

Dans un entretien accordé il y a plusieurs semaines à So Foot, la superstar brésilienne évoquait la saison passée et l’avenir. Son avenir, celui du PSG. Reste à savoir si ces propos ont toujours un sens aujourd’hui.

Neymar et le PSG, de la friture sur la ligne… De multiples sources invitent à penser que le divorce est consommé entre la star brésilienne de 27 ans et le club de la capitale, deux ans après le début de leur union. Un mariage à coups de millions d’euros, 222 pour être précis. Or, le compte n’y est pas. Après une première saison en forme de coup d’essai, avec un Neymar clairement pas encore dans son élément, le deuxième exercice aura été nettement meilleur. D’abord, l’ex-Barcelonais a changé d’attitude, après une Coupe du monde qui l’a vu devenir la risée de la planète. Trop de plongeons tuent le plongeon… Ensuite, «Ney» a trouvé ses marques, donnant le meilleur de lui-même en Ligue 1, mais aussi et surtout en Ligue des champions. Il a en effet guidé le PSG de main de maître vers la première place dans une poule relevée, devant Liverpool, Naples et l’Etoile Rouge Belgrade. Sauf que l’intéressé a de nouveau été trahi par sa cheville droite. Comme en 2017. Quasiment au même moment. «Malheureusement je me suis à nouveau blessé cette saison, encore une fois à un moment décisif pour le club, peste-t-il. Je me sentais très bien sur le terrain, l’équipe était forte et en forme ascendante, de mieux en mieux à chaque match. Malheureusement, je n’ai pas pu être sur le terrain avec mes coéquipiers, cela m’a déçu, mais je dois aller de l’avant.»

«Après Manchester, je me suis senti comme tout le monde : triste» Neymar Jr

Des propos rares. Il faut dire que le Brésilien n’est que modérément attiré par les micros et les caméras… Surtout dernièrement. En l’occurrence, So Foot a mis le grappin dessus. «Le grand objectif de l’effectif et du club cette saison, c’était la Ligue des champions, note Neymar Jr. Donc bien sûr que pour nous tous, cette élimination (face à United) a été très difficile. Je me suis senti comme chaque joueur, membre du staff et de la direction et supporter du club : triste.»

Et l’attaquant parisien d’ajouter, en forme de promesse pour le prochain exercice : «Nous devons analyser la saison passée pour savoir sur quels points nous pouvons évoluer individuellement et collectivement. C’est notre devoir. Et je suis sûr que nous reviendrons plus fort la saison prochaine.» La saison prochaine ? Que les fans parisiens ne se réjouissent pas trop vite. Ce n’est pas un démenti au sujet des envies d’ailleurs qu’on prêt à «Ney». Nos confrères prennent en effet le soin de préciser que ces propos ont été recueillis avant sa nouvelle blessure à la cheville, contre le Qatar en amical avec la Seleçao (victoire 2-0). Avant aussi la plainte pour viol de la dénommée Najila Trindade. Et enfin, avant la multiplication des rumeurs de départ. En fait, le mensuel a interrogé le joueur parisien en marge de la soirée de lancement de son parfum Diesel, le 22 mai dernier. Depuis, de l’eau à coulé sous les ponts… Neymar a préféré garder le silence. Pas Nasser Al-Khelaïfi, qui l’a renvoyé dans ses 22 pour France Football : «Personne n’a obligé Neymar à signer ici», assénait le président du PSG. «Je ne veux plus voir de comportement de stars», a-t-il ajouté. Un message en forme de porte ouverte à un transfert pendant l’intersaison et le mercato estival ? Beaucoup l’ont interprété ainsi… Dans les jours qui suivaient, Le Parisien assurait que Paris attend tout de même 300 M€ pour céder son Brésilien.

Neymar/Mbappé, comme larrons en foire

Une chose est sûre : on n’en saura pas plus sur le mal-être de Neymar. Ce dernier assure d’ailleurs s’être «adapté» à la vie parisienne. Repositionné dans l’axe, il promet aussi que Thomas Tuchel «peut compter sur (lui) pour n’importe quel rôle». Kylian Mbappé ? «Je me suis identifié à lui dès le premier jour. Mon golden boy, s’enflamme-t-il. J’ai retrouvé en lui beaucoup de ce que j’étais à son âge. Donc l’entente a été immédiate. Sur et en dehors du terrain. (…) Durant ces deux saisons où nous avons joué ensemble, il a évolué énormément et j’ai la certitude qu’il progressera encore.» Et de conclure : «C’est un crack». Neymar promet qu’il «ne (se) laisse jamais tomber», référence à ses plongeons, et qu’il a «horreur de la défaite», même s’il a été biberonné au beau jeu.

«Ma priorité est le terrain, cette question de leadership est secondaire» Neymar Jr

Remarque intéressante, au sujet du leadership. Peut-être essentielle : «Ma priorité, c’est le terrain. Courir, donner des bonnes passes et évidemment marquer des buts. Cette question de leadership est secondaire.» Dommage, car en sortant 222 M€ de leurs poches, les Qataris attendaient plus qu’un grand joueur : un leader, un exemple, une figure de proue pour leur fameux projet. C’est peut-être là que ce situe, depuis le départ, l’incompréhension entre Neymar et le PSG…

Avec Sport24

63 commentaires

Laisser un commentaire