[Interview] Laetitia Avia : l'obligation de retrait en 24 heures, « c’est le cœur du texte »

Par , publié le .

Tech

La députée Laetitia Avia revient dans nos colonnes sur les choix faits en dernière ligne droite sur sa proposition contre la cyberhaine de loi. Le texte vient d'être adopté en nouvelle lecture par la commission des lois, il sera en séance mardi à l'Assemblée nationale.

Je ne parlerais pas de lignes qui bougent, mais de continuer toujours le travail parlementaire pour affiner un certain nombre de dispositifs, s'assurer de leur solidité et leur efficacité.

L'article 1er a été particulièrement travaillé au regard de différents éléments : des auditions organisées après le vote à l'Assemblée en première lecture, des déplacements auprès des services de conformité des plateformes, des observations de la Commission européenne et des interrogations soulevées au Sénat.

Sur le reste, j'ai essayé de rester au maximum sur la rédaction des sénateurs et aujourd'hui encore, je suis en train d'expertiser encore un certain nombre d'éléments apportés par la chambre haute pour savoir si on peut les maintenir en l'état ou les affiner.

Il y a l'amendement sur la viralité, ceux sur l'approche « follow the money » pour tracer le financement des sites haineux. Ce sont des amendements dont je rejoins pleinement les intentions et l'objectif. On doit voir aussi la réaction pour être sûr qu'elle soit « nickel ».

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)