La course à la reconquête de la Lune, future « station-service » de l'espace ?

Par , publié le .

Tech

50 ans après que l'Homme a foulé pour la première fois la Lune, plusieurs pays se sont (re)lancés dans l'aventure, avec désormais 2024 comme échéance pour les Américains.À travers deux de ses spécialistes, le CNES fait le point sur les ambitions et les moyens mis en oeuvrepar chacun.

Il y a quelques jours, Michel Viso (responsable astrobiologie au CNES) etJacques Arnould (expert éthique au CNES) étaient à un desmardis de l'espace pour parler du retour (vers le futur) de la Lune. Notre satellite naturel intéresse en effetbeaucoup de nations, dont l'Europe, les États-Unis, la Russie et les Chinois,mais aussi les Indiens, les Israéliens, etc.

Michel Viso confirme l'ambiance qui règne actuellement dans le petit monde de l'exploration spatiale :« il y a des gens très excités partout.Le monde des ingénieurs, pour eux la Lune c'est un vrai nouveau défi. On l'a fait il y a très longtemps, mais on ne sait plus le faire maintenant ».

Dans tous les cas, se trame en arrière-plan l'idée d'un voyage vers (et sur) Mars.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)