Remue-ménage autour de Libra et première réunion officielle des membres restants

Par , publié le , Modifié le .

Tech

L’Assocation Libra a organisé hier sa première réunion avec 21 des 28 membres initiaux, et cinq personnes (dont une de Facebook) ont été élues au conseil de direction. Le climat reste néanmoins tendu avec des levées de boucliers de toutes parts.Le secrétaire général de l’association joue l’apaisement et pourrait retarder le lancement de Libra.

Depuis son annonce le 19 juin, la cryptomonnaie Libra fait beaucoup parler d’elle. Pour rappel, ce projet lancé par Facebook est « axé sur une nouvelle blockchain décentralisée, une cryptomonnaie de faible volatilité et une plateforme de contrats intelligents ». Le réseau social promet par contre de n’être qu’un membre de l’association Libra comme les autres.

Hier, dans un climat tendu, se tenait la première réunion des membres de l’association, qui ne sont plus que 21 sur les 28 annoncés au départ, avec l’élection de cinq membres du bureau… dont l’un des sièges est occupé par David Marcus (Facebook/Calibra). C’est l’occasion de revenir sur les défections de ces derniers jours, après que plusieurs régulateurs ont fait part de leurs inquiétudes et doutes (pour ne pas dire plus) et que des politiciens s’en sont également mêlés.

Bertrand Perez, secrétaire général fraîchement élu,affirme que le projet continue son chemin, tacle ceux qui ont lâché l’aventure en route et ajoute qu’il y a du monde au portillon pour prendre la relève. De son côté, Xavier Niel vole au secours de Libra, qu’il présente comme « un projet fiable, constructif, exigeant et conforme aux intérêts de notre pays ». Pour comprendre les positions des uns et des autres,retraçons les quatre premiers mois mouvementés de la vie de Libra.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)