HBO Max: Friends, Chernobyl, Pretty little liars… ce qu’on sait déjà sur le futur concurrent de Netflix

Par , publié le , Modifié le .

Télé

Quand Warner avait annoncé son intention de créer un gros service de streaming, beaucoup avaient souri. Qui pourrait concurrencer Netflix, d’autant plus qu’Amazon prime monte en puissance et que Disney+ va proposer le 12 novembre 2019 le monumental catalogue de Mickey ? Le futur service de streaming de Warner, baptisé HBO Max, sera lancé d’ici au printemps 2020 et les remarques ironiques à son sujet se sont tues.

Car à voir le portefeuille que va proposer ce futur acteur du streaming légal, on peut dire qu’il a du répondant côté offre. HBO Max va non seulement proposer tout le catalogue HBO, à savoir des Game of Thrones, Chernobyl, Sex and the city, Les Soprano… Mais HBO Max a aussi fait une très belle prise de guerre avec la série Friends. Laquelle quittera Netflix en 2020… tout au moins aux Etats-Unis. Car la présence de Friends va perdurer sur Netflix ailleurs : en Angleterre selon les infos de Digital Spy et peut-être aussi sur d’autres territoires. Genre l’Hexagone ?

Warner a aussi augmenté de 50 % les budgets productions de HBO pour produire de nouvelles séries et films originaux. Entre autre la série spinoff du roman culte Dune, Dune the sisterhood, une série Gremlins secrets of the Mogwai, un thriller avec Kaley Cuoco, deux productions exclus signées Reese Witherspoon

HBO Max ne se contentera pas de son catalogue propre et a aussi récupéré, outre Friends, des séries appréciées telles Pretty little liars ou Le prince de Bel-Air pour enrichir son offre. Au démarrage, HBO Max devrait proposer 10 000 heures de programmes. Reste une inconnue et pas des moindres : le prix d’abonnement. Pour l’instant, aucun prix officiel n’est annoncé mais le Wall Street Journal croyait savoir en juin 2019 que Warner étudiait un tarif mensuel entre 16 et 17 $. Soit, très certainement autant d’euros par mois selon l’étrange taux de change que les industriels américains ont l’habitude d’infliger à leurs clients européens.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)