VIDEO. Cyril Hanouna s’en prend violemment à Alain Chabat : "Je ne peux pas le blairer !"

Par , publié le .

Télé

Dans Touche pas à mon poste ce jeudi 9 mai, Cyril Hanouna est revenu sur la baisse d’audience de Burger Quiz. En une semaine, l’émission, marquée par le grand retour d’Alain Chabat, a perdu plus de 400 000 fidèles, en tombant sous la barre des 900 000 téléspectateurs. L’animateur et ses chroniqueurs sont également plus longuement revenus sur les blagues jugées douteuses de Marina Foïs et Anne Dépétrini, largement commentées sur les réseaux sociaux depuis 24 heures.

Egal à lui-même, Gilles Verdez s’en est pris à Marina Foïs : « Ce n’est pas admissible (…) Je trouve ça scandaleux, j’étais mal en regardant ça ». Cyril Hanouna a tenu à prendre la défense de Burger Quiz : « Je n’en peux plus des trucs où on ne peut pas faire de vannes. Marina Foïs n’est pas homophobe. C’est une vanne ! Si on ne peut plus faire de vannes, alors… » a déclaré l’animateur. Gilles Verdez a surenchéri, en reprochant à Burger Quiz « d’avoir la carte » : « Si c’était ailleurs, comme ici, tout le monde nous tomberait dessus. J’en ai marre qu’on leur accorde le droit de dire de telles vulgarités ».

« Je défends la liberté d’expression »

« Je vais vous dire la vérité : je les défends, mais je ne peux pas les blairer«  a reconnu Cyril Hanouna. L’animateur a tenu à faire la part belle à « la liberté d’expression », malgré les nombreux différends qui l’opposent à Alain Chabat : « Alain Chabat, je ne peux pas le blairer, et tous ceux autour de la table, j’ai du mal aussi ». Ce soir-là, Marina Foïs et Helena Noguerra, avec lesquelles Cyril Hanouna a connu quelques conflits, étaient présentes dans l’émission.

Marina Foïs et Anne Dépétrini divisent

Ce mercredi 8 mai, les deux nouveaux numéros de Burger Quiz ont suscité beaucoup de réactions. Dans le premier inédit de la soirée animé par Alain Chabat, Marina Foïs tentait une blague très osée après que le candidat a révélé s’être pacsé : « Donc pédé ? ». Dans le second inédit, cette fois orchestré par Anne Dépétrini, (…)

O commentaire

Laisser un commentaire