Sénégal : Top 5 des meilleurs buteurs des Lions de la Teranga

Par , publié le , Modifié le .

Football

Avec 21 réalisations désormais, Sadio Mané a fait son entrée dans la liste des internationaux sénégalais qui comptent au moins 20 buts sous la tunique, mettant le nombre à 6 et dépassant Mamadou Niang et feu Jules Bocandé. Retour sur le top 5 des meilleurs buteurs de la sélection sénégalaise de football.

Henri Camara (29 buts)

Ancien pensionnaire de l’ASC Jaraaf au Sénégal lors de son parcours junior, Henri Camara, aujourd’hui âgé de 43 ans, a quitté tôt son pays natal, le Sénégal pour monnayer ses talents hors du continent africain. En 1998, il atterri d’abord au RC Strasbourg, mais ne fera qu’une seule saison. L’apprentissage a été difficile pour lui. Il va rebondir la saison suivant en Suisse, plus précisément à Neuchatel Xamas, où il dispute 32 matchs pour 17 buts marqués. Ce sont ses prestations dans son premier club suisse qui vont lui ouvrir la porte de la sélection nationale sénégalaise en 1999. Son sérieux et son application devant les buts vont taper dans l’œil des dirigeants d’un autre club Suisse, Grasshopper Zurich. Il connaitra de difficulté pour s’en sortir. Le natif de Dakar ne disputera que 11 matchs et marqué 3 petits buts lors de la saison 2000-2001. Plus tard, il va rebondir en France avec le CS Sedan avant d’aller en Angleterre, en Ecosse, puis terminer sa carrière en Grèce en 2018 du côté de Ionikos Le Pirée. Henri Camara faisait partie de cette génération de footballeurs sénégalais qui avait a fait rêver tout le continent africain au mondial de 2002. Un Mondial aussi apprécié que netbet france. Recordman du nombre sélections (99) avec les Lions de l’Atlas, Henri Camara détient aussi le record du nombre de but avec 29 réalisations.

El-Hadji Diouf (24 buts)

Né aussi à Dakar, l’enfant terrible du football sénégalais est le deuxième dans notre top 5 avec 24 réalisations. Attaquant durant sa carrière de footballeur, c’est pourtant bien par les buts que El-Hadji Diouf a débuté le football dans l’ancienne capitale du Sénégal, Saint Louis. Le sang de marquer les buts étant dans ses veines, il n’hésite pas à déserter les poteaux pour aller marquer. C’est ainsi que plus tard, il sera définitivement reconverti en attaquant. Son talent lui a valu de débarquer très tôt en France, alors qu’il faisait partie de la sélection de U17 du Sénégal à seulement 13 ans. Cette première expérience ne va pas marcher. Il ira alors au FC Sochaux pour terminer son parcours Juniors jusqu’en 1998. El-Hadji Diouf prendra alors définitivement son envol avec l’équipe première sochalienne. Il va disputer pour sa seule saison (1998-1999), 19 matchs sans marquer. Remuant et percutant, Diouf va rejoindre les rangs du Stade Rennais à la fin de la saison 1999. Très rapidement il va s’imposer. Toutefois, malgré ses 38 matchs, Diouf ne va inscrire que 4 buts. Ses performances ne sont pas restées dans l’ombre de son pays qui lui a fait appel en 2000. Après seulement une saison passée à Rennes, il ne va pas résister à l’appel du RC Lens, ce club des Sang et Or dans lequel il aurait pu éclore. C’est ainsi que Diouf va révéler sa vraie valeur au monde entier. Il a mis à ses pieds tout le monde sportif par son talent. Après deux saisons passé chez les Sang et Or français, il va rejoindre Liverpool en 2002. Il connaitra d’autres clubs, en Angleterre et en Ecosse avant de revenir terminer sa carrière à Sabah FA en Malaisie. Avec le Sénégal, Diouf a connu sa première sélection le 23 avril 2000 face au Bénin, un math remporter par les Lions de la Teranga par 1-0. Ballon d’or africain en 2001, Diouf faisait aussi parti de cette génération de sénégalais qui était au mondial en 2002. Il a pris sa retraite internationale en 2008.

Mamadou Diallo, Sadio Mané, Mamadou Niang et Jules Bocandé

Mamadou Diallo et Sadio Mané

Le 3è sur cette liste de top 5 est Mamadou Diallo qui a évolué sous les couleurs du Sénégal entre 1988 et 2000. Il a marqué 21 buts, à égalité avec Sadio Mané, le nouveau fer de lance des Lions de la Teranga. Le joueur de Liverpool va sans aucun doute battre ce record et attaquer celle de El-Hadji Diouf qui est de 24 réalisations.

Mamadou Niang et Jules Bocandé

Avec 20 buts chacun, Mamadou Niang et feu Jules Bocandé terminent ce top 5. Jules Bocandé a été actif en sélection de 1979 à 1993, tandis que Niang y est resté de 2002 à 2012.

2 commentaires

  1. oxvow
    oxvow
    23 mars 2021 at 21 h 04 min

    faultless article, i love it

    Répondre
  2. vreyrolinomit
    vreyrolinomit
    9 avril 2021 at 17 h 06 min

    I truly enjoy examining on this internet site, it has fantastic content.

    Répondre
Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)